Longtemps j’ai voulu écrire…

Il y a écrire et… écrire. Ecrire (on peut remplacer le mot par mailer, textoter, commenter, twitter, etc…) à sa famille, ses amis, à l’école, pour ses études, son travail, pour les administrations.

Et puis il y a écrire pour soi mais surtout au monde qui nous entoure donc pour tout le monde. Un besoin d’écrire, ou tout simplement pour le plaisir, pour faire bien. Faire de belles phrases, « prendre la plume » et s’appliquer à soigner « une » écriture, son écriture qui souvent, par la rapidité, la facilité ou la lenteur, la difficulté avec laquelle elle se déploie montre notre état de forme et notre confiance en soi.

Oui, longtemps j’ai voulu écrire mais je ne suis pas passé à l’acte. Je n’y pensais pas, n’en avais ni l’envie ni le besoin et n’avais pas la chance d’être une fille, comme ma soeur aînée qui tenait un « journal intime ». Pourtant, je lisais les plus grands romans, ces monuments de la langue française qui auraient dû me pousser à écrire quelques vers…  (avec humour, je dirais que je préférais boire des verres !).

C’est vrai que la barre était haute ! Et sans doute n’ai-je pas tout compris au livre de Jean-Paul Sartre « Les mots » qui évoquait les lectures qui l’ avaient construit pour devenir l’un des plus grands philosophes de la seconde moitié du 20ème siècle.

Un modèle ce Sartre mais impossible à reproduire aujourd’hui ! Trop fort et surtout éloigné de toute distraction qui nous tente aujourd’hui. Pourtant, pourtant, j’ai longtemps voulu écrire et je l’ai fait… Il y a plus de 30 ans ! Je vous raconte tout la prochaine fois.

(27/12/2017)

Nuit à deux

Je ne dors pas et peut-être toi non plus

Le noir et le silence pourtant sont réunis

Et la lune éclaire et veille pour nous

Dans le monde commun des solitudes

 

Je n’entends que la plume de mon stylo

Tracer ces lettres que plus tard je t’enverrai

Rien ni personne ne pourra les retenir

Car elles traversent le temps, l’espace et la nuit

 

Nos vies se sont rencontrées et nos nuits aussi

Nous les habillons de rêves ardents

Oubliant que le jour bientôt se lève

 

(12/12/2016)

 

 

 

 

Mélange gris bleu

La lumière de ce matin éclaire gris bleu
Les yeux des femmes croisées dans l’allée
Elles ont le regard vide ou le regard plein
Et reflètent les chagrins et joies du matin

Les flaques où les feuilles mortes se noient
Attrapent les larmes des malheureuses
Ce mélange vire vers le noir du trottoir
Qui ruisselle des tourments du ciel

Peut-être sur leurs chemins verront elles
La félicité, la bonté et la beauté leur parler
Rien qui ne soit noirci par les douleurs de la vie

(11/12/2017)

Robe bleue

Ta robe azur est ton plus bel atour

Loin de mes yeux mais près de l’Amour

Le vent du large la soulève et gagne

Un territoire dont mon désir est privé

 

Heureux, ton regard maintenant est là

Nos deux visages se font face et la robe

Bleue, oubliée, rejaillit dans tes yeux

Le vent, absent, souffle encore dans mon cœur

 

Loin des yeux près du cœur disait le poète

Qu’importe l’éloignement si le bleu est là

Dans le ciel, dans ta robe et dans tes yeux

(12/12/2016)

Bienvenue dans BlueGrey !

Ça y est ! Je me suis jeté à l’eau pour créer mon Blog. J’aime écrire, lire, partager mes créations ou celles d’autres auteurs connus ou inconnus (comme moi). J’aime les beaux textes et plus particulièrement la poésie avec laquelle j’ai commencé à m’exprimer. J’apprécie la forme courte de ce genre littéraire qui peut dire et suggérer beaucoup de choses, pensées, sentiments et sensations. J’ai déjà créé une dizaine de poèmes que mes 250 ami(e)s du réseau social Facebook ont pu découvrir. Certains d’entre eux les ont « likés » et m’ont encouragé à continuer. Ce Blog est une deuxième étape qui permettra à un plus grand nombre d’y avoir accès. Je vous laisse donc découvrir ce travail et si vous le désirez,  contactez-moi par l’intermédiaire du site !